Commanditaires

Si vous êtes intéressé(e)s à parrainer les équipes canadiennes de OLC-CLO, veuillez contacter Heather Newell.

Pourquoi soutenir OLC-CLO?

 

1. Aperçu de l’OLC-CLO

L’Olympiade Linguistique Canadienne-Canadian Linguistics Olympiad (OLC-CLO) est la nouvelle incarnation de la participation canadienne dans les compétitions de l’olympiade linguistique. Le concours anglophone fait partie de l’Olympiade de la linguistique computationnelle nord-américaine (NACLO: nacloweb.org) depuis 2011. Le Canada a reçu une autorisation de la part du conseil d’administration d’avoir deux équipes en compétition dans les deux langues officielles lors de l’Olympiade Linguistique Internationale (IOL) qui a eu lieu en Inde en 2016. En 2017, l’olympiade linguistique francophone aura lieu pour la première fois. Nous aurons une compétition pilote à Montréal, ainsi que dans toute autre ville où un intérêt sera démontré.

Le but de l’OLC-CLO, tout comme de la NACLO et de toutes les autres olympiades linguistiques, est d’exposer les étudiants des écoles secondaires, des collèges et de première année du CÉGEP à la linguistique, à la linguistique computationnelle et aux technologies du langage avant le début de leurs études universitaires. Cela comprend des puzzles “crayons-papier” à faire sans connaissances préalables, demandant uniquement de la réflexion analytique et de la reconnaissance de patterns. Il y a un tour d’ouverture en janvier et un tour d’invitation en mars. En ce qui concerne la compétition francophone pilote, l’équipe nationale sera choisie à partir du premier tour de compétitions individuelles, pour ensuite passer à une compétition à deux niveaux en 2018.

Les gagnants représenteront le Canada à l’IOL. En 2017, le tour d’ouverture anglophone se tiendra le 26 janvier dans 9 universités et le tour francophone se tiendra le même jour dans au moins une école secondaire et un CÉGEP. Nous nous attendons au total à 120 participants approximativement, et visons à augmenter la promotion pour l’année prochaine dans le but d’avoir au moins 300 compétiteurs à la compétition internationale chaque année. (À titre de comparaison, les États-Unis, avec une population 9 fois plus importante que la nôtre, ont environ 1600 participants par année). Le tour d’invitation pour l’équipe anglophone se tiendra en mars 2017. Les deux équipes commenceront l’entraînement pour l’IOL immédiatement après leur sélection (après avoir été choisies). La seule compétition de l’équipe francophone leur donnera droit à une période d’entraînement plus longue pour l’IOL, étant donné que ces étudiants seront moins familiers avec le contenu et le format des problèmes linguistiques impliqués. L’IOL se tiendra en juillet 2017 à Dublin en Irlande.

 

Nous avons besoin de fonds pour :

Le voyage de l’équipe canadienne en Irlande en juillet 2017 ; les chambres et les pensions pour l’équipe canadienne à l’IOL ; la formation dans la ville de l’IOL avant le début de l’Olympiade Linguistique Internationale ; les chandails pour l’équipe ; la supervision du corps professoral et le support administratif pour la planification du voyage.

 

Mérite intellectuel :

Actuellement, la linguistique, la linguistique computationnelle et les technologies du langage sont enseignées principalement aux cycles supérieurs et dans une certaine mesure au niveau du premier cycle universitaire. Il n’y a eu aucune étude systématique de compétences de base qui pourraient être introduites avant l’université et qui pourraient préparer les étudiants pour l’université et aux cours des cycles supérieurs. Le mérite intellectuel de l’OLC-CLO est d’identifier ces compétences de base, pour ensuite les intégrer à un programme d’exercices d’entraînement et à des problèmes du concours.

 

Impacts généraux :

Enrichissement de l’éducation au secondaire : l’OLC-CLO enrichit l’éducation au secondaire et au CÉGEP en initiant les étudiants à la linguistique, à la linguistique computationnelle et à l’informatique. Elle présente la richesse et la diversité des langues naturelles, attire l’attention sur la croissance de l’industrie des technologies des langues qui occupent une place importante dans notre vie quotidienne et montre qu’au delà des mathématiques et des codes informatiques, l’informatique est aussi l’utilisation de la computation pour résoudre des problèmes dans de fascinants domaines tels que les langues naturelles.

 

Ressource pour les possibilités d’éducation et de carrière :

Par le biais des présentations dans les secondaires et les CÉGEPs, les universités qui accueillent OLC-CLO informent les étudiants sur la manière dont ils peuvent étudier la linguistique, la linguistique computationnelle et l’informatique à l’université et sur les genres de carrière possibles dans ces domaines.

Un inventaire du matériel éducatif : le site web de l’OLC-CLO contient plus de 130 problèmes avec leurs solutions provenant des concours précédents de la NACLO. Douze à quinze nouveaux problèmes seront ajoutés chaque année, faisant ainsi du site de l’OLC-CLO une ressource riche dans le domaine de la linguistique en lui-même. Les problèmes sont soigneusement sélectionnés et testés par le comité de programme lors d’un processus annuel de revue par les pairs et de test par des utilisateurs.

La diversité et la facilité d’accès aux participants en linguistique, en linguistique computationnelle et en informatique : presque la moitié des participants de la NACLO, incluant l’équipe anglophone canadienne, sont des filles, et un quart des membres de l’équipe canadienne ayant voyagé à l’IOL le sont aussi. De plus, l’OLC-CLO ne demande aucun prérequis et aucuns frais d’inscription dans le but de faciliter l’accès de toute personne intéressée au concours, indépendamment de ses moyens financiers et du niveau d’études réalisées.

 

Réponse aux besoins de main-d’oeuvre :

Le Canada ne répond pas à ses propres besoins en matière de main-d’œuvre ayant des compétences informatiques et linguistiques nécessaires à l’aide humanitaire, en entreprise ou liées à la sécurité nationale. L’OLC-CLO espère aider à combler ces besoins en main-d’œuvre en engageant les élèves du secondaire et en les incitant à poursuivre des carrières dans ces domaines.

 

Une expérience internationale pour les membres de l’équipe :

Les huit membres de l’équipe canadienne qui voyagent à l’IOL interagiront avec des équipes venant de trente autres pays et profiteront des moments qu’ils passeront avec d’autres étudiants qui partagent les mêmes intérêts et ont les mêmes talents.

 

 

2          L’histoire et l’actuel état de l’IOL

Les Olympiades linguistiques  sont originaires de l’Union soviétique des années 1960. Dans les années 1980, elles ont été offertes dans d’autres pays. L’Olympiade linguistique internationale a été fondée en 2003. Les pays qui ont participé à la quatorzième IOL en 2016 étaient les suivants : Australie, Bangladesh, Brésil, Bulgarie, Canada, Chine, République tchèque, Estonie, Hongrie, Inde, Irlande, Île de Man, Kazakhstan, Japon, Lettonie, Népal, Pays-Bas, Pakistan, Pologne, Corée du Sud, Roumanie, Russie, Slovénie, Espagne, Sri Lanka, Suède, Taïwan, Turquie, Ukraine, Royaume-Uni et États-Unis.

À l’échelle internationale, environ 15 000 étudiants participent chaque année aux Olympiades linguistiques dans leur pays, et la participation mondiale augmente d’environ 10% par an. (Ce nombre ne comprend que les étudiants en compétition dans les Olympiades nationales spécifiquement dédiées à la linguistique et à la linguistique informatique. Si l’on inclut les Olympiades qui testent la logique et la linguistique, telles que le concours slovène en logique mathématique, ce nombre monte à environ 40 000 étudiants). Actuellement, 31 concours nationaux sont accrédités par l’Olympiade Linguistique Internationale, et environ 2 à 3 nouveaux concours nationaux sont créés chaque année.

Bien que ces concours nationaux soient, à bien des égards, aussi divers que les pays qui les accueillent, il existe des principes unificateurs solides. Chaque Olympiade nationale adopte une approche empirique plutôt que prescriptive pour les sciences du langage et, étant donné que la linguistique et la linguistique computationnelle sont rarement étudiées avant l’enseignement universitaire, chaque Olympiade s’efforce d’organiser un concours où les connaissances antérieures ne sont pas nécessaires pour réussir. Les concurrents sont confrontés à de nouveaux phénomènes dans des données inconnues, plutôt que d’être testés sur des langues et des concepts qu’ils connaissent déjà, et apprennent que les langues sont quelque chose qu’ils peuvent découvrir grâce à l’analyse de données linguistiques réelles, plutôt qu’à partir des prescriptions des enseignants et des livres.

 

 

3          Les avantages sociaux et éducatifs de l’IOL

L’IOL est l’événement culminant qui motive à initier à la linguistique 40 000 étudiants par an dans 31 concours nationaux dans le monde. Bien que moins de 150 de ces étudiants participent à l’IOL, elle offre un point d’intérêt pour la réalisation des talents linguistiques et une cible pour fixer des buts pour la réussite scolaire d’une manière amusante, au-delà des matières générales enseignées au secondaire.

Les problèmes de l’IOL sont des puzzles avec des solutions qu’il est possible de résoudre en suivant un raisonnement analytique. (Les problèmes de l’IOL peuvent être consultés sur le site web de l’IOL, ioling.org.) Chaque problème est soigneusement examiné et testé quant à la solvabilité. Ces problèmes ne sont pas destinés à être résolus facilement. Du point de vue du jury de l’IOL, le score idéal serait d’environ 85%, avec des scores moyens inférieurs à 40%.

Les problèmes de l’IOL permettent d’exercer des compétences nécessaires dans n’importe quel domaine universitaire. Les élèves sont confrontés à la difficulté de trouver un premier crochet ou un indice, de formuler une approche, de reconnaître des modèles, de formuler des hypothèses, de soutenir ou de rejeter des hypothèses basées sur des données, de restructurer l’espace de solution plusieurs fois et enfin d’écrire une explication gagnante de ce qu’ils ont découvert. En outre, comme l’a souligné le concours national slovène de logique, il est important de permettre à tous les étudiants d’exercer leur raisonnement logique et déductif, même à ceux qui n’étudient pas les mathématiques.

En plus d’exercer des capacités analytiques, chaque problème de l’IOL récompense la personne qui le résout avec une découverte linguistique concernant les sons, le changement sonore, les morphèmes, la sémantique lexicale, les systèmes numériques, le rythme et la rime ou un autre domaine de la structure linguistique.

Les étudiants apprécient également l’envergure du défi. Les étudiants qui gagnent à la NACLO, et, par extension, à l’OLC-CLO, sont très doués. Beaucoup d’entre eux sont des gagnants de plusieurs Olympiades dans d’autres matières (habituellement en mathématiques, mais parfois en physique et dans d’autres choses, comme le “Quiz Bowl”). L’IOL est l’une des 12 olympiades scientifiques internationales. Les autres olympiades sont en mathématiques, en physique, en chimie, en informatique, en biologie, en philosophie, en astronomie et en astrophysique, en géographie, en sciences de la terre et en sciences pour les jeunes. Les étudiants qui participent à ces compétitions adorent le défi et le fait d’être parmi d’autres étudiants avec des intérêts et des talents similaires.

 

4          Horaire typique de voyage pour l’IOL

T-moins quatre jours: Un entraîneur/chaperon pourrait se rendre dans une ville de transit au Canada, si nécessaire, afin d’y assurer sa présence avant l’arrivée de tout membre des équipes, en tenant compte de l’éventualité des retards dus aux conditions météorologiques défavorables. Dans de rares cas, un membre d’équipe effectuant un très long voyage pourrait se rendre dans une ville de transit pour faire une halte et rencontrer un entraîneur/chaperon dans un hôtel.

T-moins trois jours: Les membres des équipes arrivent de leur ville d’origine (ou d’une ville d’un autre concours ou d’un programme d’été) dans une ville de transit au Canada où ils rencontrent leur entraîneur/chaperon. Tous ensemble, ils embarquent à bord d’un avion effectuant un vol international.

T-moins deux jours: Arrivée à l’aéroport de l’IOL et déplacement à bord d’un moyen de transport terrestre vers l’emplacement de l’IOL. L’équipe s’installe pour manger et dormir. Lorsque tout le monde s’est bien reposé, la formation sur place peut commencer. D’autres équipes effectuant de longs voyages peuvent également arriver ce jour-là.

T-moins un jour: Les équipes canadiennes suivent la formation dans une salle de conférence.  La plupart des équipes arrivent l’après-midi et le soir. Les équipes socialisent entre elles et avec d’autres équipes.

Jour 1: Les équipes suivent leur formation du matin. La cérémonie d’ouverture est prévue pour l’après-midi. Nous allons au supermarché pour acheter des collations pour le Jour 2. Le soir peut être consacré soit au temps libre, soit à un événement, soit au banquet prévu par l’hôte.

Jour 2: Concours individuel et réunion des chefs d’équipes : le concours individuel est d’une durée de six heures, normalement de 9 heures du matin jusqu’à 3 heures de l’après-midi. Le dîner est servi aux étudiants directement à leur bureau. Pendant le concours individuel, les entraîneurs/chaperons de tous les pays se réunissent avec les chefs des équipes pour discuter des prochains concours, des certifications de nouveaux pays et d’autres questions administratives. Après le concours d’équipe, nous pouvons proposer aux équipes canadiennes une activité festive, suivie par une période de temps libre ou un événement prévu par l’hôte.

Jour 3: Visite et excursion (inclus dans les frais d’inscription). Organisées par l’hôte et permettant au jury d’avoir le temps nécessaire pour évaluer le concours individuel. Nous irons probablement encore une fois au supermarché pour acheter des collations pour le Jour 4.

Jour 4: Concours d’équipe: le concours d’équipe est d’une durée de trois ou quatre heures, normalement de 9 heures du matin jusqu’à 1 heure de l’après-midi. Chaque entraîneur/chaperon fait la surveillance d’une équipe d’un autre pays durant le concours d’équipe. L’après-midi et le soir sont libres, sauf si l’hôte organise un événement, comme une fête, une démonstration ou une présentation. Drago Radev (l’entraîneur des États-Unis) organise traditionnellement un jeu-questionnaire d’IOL à la Jeopardy.

Jour 5: Bilan des solutions et remise des prix : les solutions aux problèmes individuels et d’équipe sont analysées en détail et les prix pour les meilleures solutions sont attribués. La pause du dîner est suivie par la remise des prix. L’hôte peut organiser la cérémonie de clôture ou un banquet.

Jour 6: Départ : l’hôte organise normalement le transport des équipes à l’aéroport. Tout le monde prend un avion en direction de villes de transit au Canada. La plupart des membres et des entraîneurs d’équipe rentrent dans leur ville d’origine, sauf si un membre d’équipe a besoin d’effectuer son voyage en plusieurs étapes  si sa durée dépasse 24 heures ou si l’entraîneur/chaperon a besoin de rester pour s’assurer que tous les membres des équipes aient embarqué à bord d’un avion, en tenant compte de l’éventualité de retards dus aux conditions météorologiques défavorables.

Jour 7: Toute personne qui est restée dans une ville de transit embarque à bord d’un avion pour rentrer dans sa ville d’origine.

 

Tâches quotidiennes des entraîneurs/chaperons:

Mis à part les réunions et les tâches mentionnées ci-dessus, les entraîneurs et les chaperons sont responsables d’être au courant en tout temps de tous les déplacements des membres des équipes. Les entraîneurs/chaperons sont typiquement responsables de faire un appel pour le déjeuner et le contrôle des présences à l’heure du coucher. Ils escortent les équipes à tous les événements prévus et surveillent les déplacements de leurs membres lors des activités sociales.

 

5          Dépenses

 

5.1       Dépenses de voyage pour l’IOL

Chaque membre d’équipe fait un voyage depuis sa ville d’origine (ou depuis une ville d’un autre concours ou d’un programme d’été) pour rencontrer un chaperon de l’OLC-CLO dans une ville de transit au Canada. Le chaperon voyage depuis la ville de transit vers l’IOL avec les membres des équipes. L’OLC-CLO paie pour le déplacement à l’intérieur du pays, ainsi que pour la partie internationale du trajet pour chaque membre d’équipe ainsi que pour l’entraîneur.

Les dépenses du voyage peuvent inclure les frais d’hébergement dans un hôtel dans les circonstances suivantes : pour assurer l’arrivée du chaperon à l’aéroport de transit avant les membres d’équipe, en laissant une marge de temps en cas d’annulations de vols dues à des conditions météorologiques défavorables ; pour permettre à un membre d’équipe d’effectuer un trajet en plusieurs étapes lorsque celui-ci dépasse 24 heures, afin d’éviter sa fatigue mentale et physique, particulièrement si la jeune personne réalise seule certaines parties de son voyage ; pour que les équipes se remettent du décalage horaire et qu’elles s’entraînent dans la ville de l’IOL, si elles arrivent avant que le départ pour l’IOL soit possible ; s’il y a des membres d’équipe qui voyagent seul(e)s entre deux concours internationaux, comme l’Olympiade Internationale de Mathématique (OIM)/International Math Olympiad (IMO) et l’IOL, sans retour au Canada.

L’OLC-CLO ne paie ni les passeports, ni les visas, ni le transport interne dans les villes d’origine des membres d’équipe. L’hôte de l’IOL paie normalement le déplacement dans une ville de l’IOL.

 

5.2       Frais de gîte et de couvert

L’hôte de l’IOL impose des frais d’inscription pour un appartement pour chaque équipe, normalement subventionné par les dons de ministères ou de promoteurs industriels. Les frais d’inscription incluent le gîte et le couvert pour une durée de six jours pour quatre membres d’équipe et un entraîneur/chaperon adulte. Les frais d’inscription de 2017 n’ont pas encore été annoncés. Selon nous, ils seront de 3000$ par équipe.

En outre, les équipes de l’OLC-CLO peuvent avoir des dépenses supplémentaires pour le gîte et le couvert dans les circonstances suivantes : l’arrivée un ou deux jours à l’avance pour s’entraîner ensemble et se remettre du décalage horaire ; les coûts supplémentaires pour des chambres individuelles avec salles de bain pour les entraîneurs/chaperons ; les repas dans les aéroports pendant le voyage ; les collations pour les membres d’équipe pour manger pendant le concours ; les festivités après le concours.

 

5.3       Formation

Les entraîneurs de l’OLC-CLO offrent des séances d’entraînement via Skype, Google Docs et d’autres outils d’Internet de février ou d’avril à juillet chaque année (selon que l’équipe nationale est choisie en fonction d’un ou de deux tours de la compétition). La formation dans la ville de l’IOL est la seule période d’entraînement en personne. La formation consiste en des tutoriels sur la structure linguistique (la phonétique, la phonologie, la morphologie), les sujets courants des problèmes de l’IOL (l’ergativité, les systèmes de numération autres que basés sur 10, les systèmes de la métrique poétique et de la rime), et les stratégies de concours et de travail d’équipe. La formation comprend les présentations faites par les entraîneurs et l’entraînement individuel. Nous devrons probablement payer pour la salle de conférence réservée à l’entraînement, en fonction du lieu choisi à cet égard. Nous devons payer pour le gîte et le couvert le jour de l’entraînement parce que la journée supplémentaire n’est pas comprise dans les frais d’inscription.

 

5.4       Les t-shirts d’équipe

On porte les t-shirts d’équipe lors de la cérémonie d’ouverture et de clôture. Ils sont conçus par un étudiant de l’équipe chaque année. Ils coûtent de $20 à $25 chacun, selon le nombre de couleurs choisies et le nombre de textes différents pour les équipes et les chefs d’équipes. Quelques chemises supplémentaires peuvent être procurés pour les suppléants d’équipe et pour les autres personnes jouant un rôle spécial dans le concours.

 

5.5       Les dépenses de planification du voyage

Dans le passé, la NACLO a occasionnellement obtenu un soutien financier pour les dépenses administratives du personnel ou d’un assistant diplômé pour la planification du voyage à l’IOL. Les organisateurs de l’OLC-CLO, Heather Newell, Elizabeth Allyn Smith, Lisa Travis et (l’ancien compétiteur) Daniel Lovsted, ont offert de superviser la planification du voyage, mais dû à un nombre important d’engagements en matière de voyages et de recherche cet été, nous avons du mal à apparaître organisés et ponctuels auprès des parents des membres des équipes.

Nous demandons le remboursement des dépenses de planification du voyage cette année sous forme de salaire pour le personnel administratif de l’Université du Québec à Montréal ou de l’Université McGill.

Les responsabilités de ce personnel administratif incluent : la communication avec les parents concernant la planification du voyage, la collecte de l’information concernant le voyage, l’offre de consultations aux voyageurs sur les questions relatives aux visas et autres questions de voyage, l’interaction avec l’hôte de l’IOL concernant l’inscription de l’équipe, l’organisation du voyage à partir des villes différentes villes, l’achat des billets, la collecte des documents juridiques concernant les responsabilités et le comportement durant le voyage, la transmission de l’information des hôtes de l’IOL aux membres des équipes, la commande des t-shirts et la préparation de beaucoup d’autres documents et courriels relatifs au voyage.

 

5.6       Le livret de concours de l’OLC-CLO

La production du livret de concours de l’OLC-CLO n’est pas liée au voyage, mais liée à un impact plus large sur l’OLC-CLO. Chaque année, l’OLC-CLO paie à un étudiant diplômé en linguistique ou en linguistique computationnelle pour rédiger le livret de concours. C’est une tâche extrêmement laborieuse parce que chaque problème de l’OLC-CLO inclut des diagrammes, des données présentées avec des polices spéciales et beaucoup d’autres types de notation. Le livret de concours doit être parfait pour que le concours se déroule sans difficulté. Un grand nombre de ces problèmes sont partagés avec d’autres olympiades linguistiques, ce qui augmente l’impact éducationnel de ces problèmes partout dans le monde. Après le concours, les problèmes et les solutions seront affichés sur le site web de l’OLC-CLO pour une utilisation publique.